Home » Top 5 des séries télévisées françaises

Top 5 des séries télévisées françaises

par Juliette
Les Revenants

QUELQUE CHOSE DANS L’EAU

Les Revenants (2012-présent), The Returned

Lorsqu’elle a été diffusée pour la première fois sur les écrans de télévision en anglais au printemps 2013, après avoir été diffusée à l’origine en France en 2012, cette série de zombies française ultra-cool et incroyablement tournée était aussi déroutante que belle. Il se déroule dans un village alpin étrangement monotone où le principal point d’intérêt était un barrage géant, jusqu’à ce que Camille, l’adolescente « mort-vivante » victime d’un accident d’autocar, rentre chez elle pour piller le réfrigérateur, en disant: « La chose la plus étrange qui m’est arrivée …”

Alors que de plus en plus de victimes réapparaissent, le chagrin de ceux qui restent est examiné de près, le barrage commence à se vider et des ampoules scintillent dans le village. Il y a l’enfant étrange obligatoire qui réapparaît aux fenêtres, alors qu’il est mort depuis 30 ans ; un musicien qui a été tué avant son mariage, faisant des ravages dans la nouvelle vie de son ex ; et un tueur en série semble être en fuite, ajoutant de la terreur au tourment. Le ton de cette série élégante oscille délicatement entre le réel et le surréaliste.

En outre, il possède une bande-son fabuleusement envoûtante du groupe de guitare écossais Mogwai, qui a également composé le documentaire Zidane: A 21st Century Portrait de 2006.

Engrenages
Engrenages

CRIME CAPITAL

Engrenages (2005-présent), Spirale

Ce drame supérieur sur le crime et la justice a débuté en 2005 et la série six est en cours de réalisation. À travers chacune des cinq séries captivantes, un arc narratif principal est tissé de manière experte dans les tribulations professionnelles et personnelles en cours des acteurs clés.

Il y a l’équipe soudée de flics parisiens dirigée par l’intransigeante inspectrice Laure Berthaud (Caroline Proust), qui est habilement secondée par le transgresseur Gilou et Tintin, un père de famille. Ensuite, il y a les avocats, dont Pierre (Grégory Fitoussi) et Joséphine (Audrey Fleurot), peut-être le plus beau couple de la télé. Et l’énigmatique Juge Roban (le génial Philippe Duclos), un homme si profondément attaché à la justice qu’il s’aliène souvent les hauts placés.

Frissons et débordements mis à part, Spiral donne un aperçu fascinant de la façon dont, en France, la police travaille si étroitement avec un juge d’instruction pour résoudre une affaire, plutôt que de simplement décider si les accusés sont coupables devant un tribunal.

Braquo
Braquo

GANGSTER-TRIPPING

Braquo (2009-present), Braquo

Tirant son nom de l’argot de la rue pour un vol ou un cambriolage particulièrement violent, Braquo a fait monter les enchères pour les thrillers policiers français lors de sa parution en 2009.

De ses représentations sans limites des techniques d’interrogatoire de la police (utilisation créative d’un stylo à bille, n’importe qui?) Et un bain de sang plutôt littéral, ce n’est certainement pas pour les dégoûtés. Mais étant donné que son scénariste et créateur est Olivier Marchal, ancien flic et réalisateur du film 36 Quai des Orfèvres (2004), il n’est pas étonnant que la réalité du travail policier sous le radar morde si fort. Jean-Hugues Anglade (l’intérêt amoureux de Betty Blue, vous vous en souvenez ?)

Les Témoins
Les Témoins

PUIS-JE AVOIR UN TÉMOIN?

Les Témoins (2014), Witnesses

Avec tout le fluage d’un refroidisseur d’épines télévisuel nordique, ce film en six parties situé dans la ville côtière grise du nord de la France du Tréport dévoile de sombres secrets et des mensonges alors que deux flics enquêtent sur la découverte de corps récemment pillés qui ont été stratégiquement placés dans les maisons témoins nouvellement construites – on les appelle en France maison-témoin , et témoin signifie aussi témoin.

Des indices sur les scènes de crime indiquent quelque chose qui se cache dans le passé de l’ancien flic de premier plan Paul Maisonneuve, qui est joué par le cool Thierry Lhermitte. Son alliée est Sandra Winckler (comédienne de théâtre Marie Dompnier, dans son premier rôle au cinéma), avec qui il s’est formé et partage un passé.

Cette procédure policière assez linéaire est rehaussée par des scènes d’action vraiment éprouvantes pour les nerfs, en particulier lorsque l’objectif sinistre de la chasse à l’homme passe à l’écran avec son visage peint en blanc – accrochez-vous à votre chapeau et ayez un coussin prêt à vous cacher derrière.

P'tit Quinquin
P’tit Quinquin

C’EST GRIM UP NORD

P’tit Quinquin (2014), L’il Quinquin

Étant donné que les deux personnages principaux de cette série sont des flics nerveux, bizarres et maladroits sur la piste d’un tueur en série qui laisse des parties du corps à l’intérieur de vaches mortes, il n’y a pas vraiment d’humour noir « fantaisiste » en jeu ici – plutôt, c’est décidément noir . Ce n’est pas surprenant puisqu’il a été dirigé par Bruno Dumont, qui évite le réalisme social déchirant de ses premières œuvres, telles que L’Humanité (1999), mais conserve un sombre ailleurs dans le ton et l’emplacement. C’est comme être frappé fort sur la tête avec votre propre os drôle.

P’tit Quinquin (joué avec une lueur complice dans les yeux par la nouvelle venue Alane Delhaye) est le jeune garçon effronté et coquin qui regarde le dossier se dérouler d’aussi près qu’il le peut. Avec son ensemble de niais et d’excentriques qui habitent apparemment un univers parallèle à la France moderne, cette série en quatre parties pourrait ne pas être – de la même manière Bienvenue Chez les Ch’tis (2008) n’était – très populaire auprès de nombreux résidents ou touristes autorités du nord-est de la France. Mais en tant que version brillamment biaisée, Twin Peaks-esque sur le drame policier, c’est à peu près aussi bon que possible.

Du magazine France Aujourd’hui

ARTICLES SIMILAIRES

Laissez un commentaire